FAKEDEX - Olfactothérapie

L’olfactothérapie est une pratique de soin non-conventionnelle créée - et le nom déposé - en 1992 par Gilles Fournil. Cette discipline se fonde sur les "odeurs et les vibrations des huiles essentielles" (1). Elle cherche à travailler sur la mémoire des odeurs, et ainsi traiter les "nœuds du passé" (2). L’olfactothérapie est ainsi préconisée pour traiter les addictions, des pathologies psychologiques (boulimie, phobies, etc.).

L’olfactothérapie prétend agir sur le "rhinencéphale, sans passer par le diencéphale"1. Les huiles essentielles utilisées sont censées "réguler le plan psycho-énergétique et rééquilibrer les corps subtils et les 7 principaux chakras"(1).
Derrière ce charabia, on ne retrouve aucune raisonnement physique, anatomique, chimique ni physiologique. Il n’existe à ce jour aucune publication dans des revues scientifiques (3) .

Une consultation d’olfactothérapie se déroule sur une séance d’environ 45 minutes à une heure, en position allongée. Durant ce temps, il n’est pas spécifiquement recherché d’allergie ou de contre-indication à l’exposition aux huiles essentielles qui seront utilisées pendant le reste de la séance. Des consultations à distance sont aussi proposées. Une séance coûte en moyenne 50 euros.

Il n’existe aucun cadre législatif encadrant l’enseignement ou la pratique de l’olfactothérapie. Les formations sont dispensées directement par Gilles Fournil et Elisabeth Molina. Le nombre d’olfactothérapeutes s’élèvent à plus de 150, selon l’annuaire des olfactothérapeutes.

Concernant son efficacité, on peut rapprocher cette discipline de l’aromathérapie. En l’absence de publications spécifiques, et étant donné que l’aromathérapie ne présente une efficacité qu’avec le massage aromathérapeutique, nous pouvons considérer que l’olfactothérapie n’a pas non plus d’efficacité au-delà de l’effet placebo.

Références :

1 -  http://www.feh.be/formations_olfactotherapie.htm
2 -  www.olfactotherapie.com
3 - Recherche sur www.ncbi.nlm.nih.gov effectuée le 13/11/2018